Eposodio 99: Corrélation de données

He, où est ma science?

Comme nous le disions dans l’épisode précédent, des données scientifiques doivent être vérifiées en les comparant à de multiples sources pour être valides. Parfois les données de différentes sources ne collent pas parfaitement. Mais plus elles se ressemblent, plus nous pouvons avoir confiance en leur exactitude. Cela dit, pouvons-nous espérer un jour une correspondance exacte?

Un exemple concret aidera à clarifier ceci. Supposez qu’un ami et vous chronométrez une course à pied en utilisant chacun un chronomètre. Lorsque la course commence, puis quand les coureurs passent la ligne d’arrivée, vous pressez tous les deux le bouton sur vos chronomètres pour enregistrer les temps de la course. Vous n’obtiendrez tous les deux que très rarement la même valeur de temps. Ce n’est pas un problème de montres; même si celles-ci sont calibrées et fonctionnent parfaitement bien et même en vous préparant au mieux avec votre ami, vous obtiendrez probablement des résultats proches, mais légèrement différents. Pourquoi pensez-vous que c’est le cas ?

Vos temps de réaction pourraient être une source d’erreur, et la précision des montres pourrait également entrer en jeu. Par exemple, les chronomètres que vous utilisez pourraient seulement être précis au dixième de seconde. Vous pourriez en principe mesurer le temps plus exactement si vous obteniez des chronomètres qui peuvent mesurer le temps au centième ou au millième de seconde et au delà, mais les montres à haute précision aideraient seulement jusqu’à un certain point. En fin de compte, le temps qu’il vous faut pour appuyer sur le bouton du chronomètre est la cause la plus importante de votre imprécision. Votre accord avec la mesure de votre ami sera finalement limité par vos temps de réaction et la précision des montres. C’est toujours une limite finie, et vous devriez vous attendre à ce que la précision de vos résultats corresponde à la capacité de vos appareils de mesure, mais pas au delà. Même les appareils de mesure électronique sophistiqués comme ceux utilisés aux Jeux Olympiques et autres grands concours ont des limites finies, même si relativement moindres sur leur précision, et cela vaut pour tous les systèmes de mesure, pas simplement ceux utilisés pour le temps.

L’étranger n’est pas enchanté par les données d’EPO et Alkina qui ne correspondent seulement qu’ à 87% de ce qu’ils ont appris par d’autres sources. Cependant, en considérant ce que nous avons dit auparavant, une correspondance de 87% n’est pas si mal. Cela peut être le mieux auquel on peut s’attendre en considérant le fait que deux méthodes différentes ont été utilisées pour recueillir les données d’origines. Toutes les mesures scientifiques sont limitées de cette façon, et il est très important pour comprendre une thèse scientifique d’avoir conscience de la précision des données sur lesquelles elle s’appuie.